Presqu'île du Cap-Ferret

Le Ferret : de La Pointe au phare

vue du phare vignette

Depuis le haut du phare : une vue imprenable sur le Ferret.

Impossible d’évoquer la Presqu’île sans parler du Cap-Ferret, ou plutôt « Le Ferret », ainsi qu’on l’appelle ici. C’est au bout de la langue de la Presqu’île qu’il se découvre avec deux sites majeurs à parcourir : le phare et La Pointe.

Le phare vignette

Facile d’accès, il suffit de suivre les panneaux « le phare », en arrivant au Cap-Ferret.

Le phare, c’est 258 marches et 57 m de hauteur pour un panorama unique qui en met plein la vue englobant le Bassin d’Arcachon – dune du Pilat incluse – jusqu’à l’océan Atlantique.

vue du phare dune du pyla vignette

Vue sur la dune du Pilat.

Outre le phare en lui-même (qui bénéficie pour lui seul d’un site web très complet), une exposition sur l’histoire du phare – et des phares en général – est à découvrir sur place, ainsi qu’un blockhaus mis à jour après 60 ans enseveli sous le sable.

expo phare du cap-ferret vignette

Une exposition complète la visite du phare du Cap-Ferret.

blockhaus du phare vignette

Le blockhaus du phare récemment mis à jour.

 

A voir également absolument lorsqu’on se rend au Ferret : La Pointe, cette plage ponctuée de bunkers datant de la Seconde Guerre Mondiale. Une sorte de Land Art au milieu des flots pour ces derniers vestiges de la présence allemande sur ces côtes.

blockhaus à la pointe vignette

Les bunkers sur la plage de La Pointe.

 

la pointe du cap-ferret vignette

La plage de La Pointe.

Pour conclure, je vous conseille d’aller faire un tour sur le débarcadère entouré de parcs à huîtres, en face duquel il est possible de faire une pause gourmande, à l’Escale ou au Pinasse Café, par exemple.

cap-ferret parcs à huîtres vignette

Les parcs à huîtres, au pied du débarcadère.

plage du cap-ferret vignette

Vue depuis les cafés bordant la plage.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *