Presqu'île du Cap-Ferret

Avec Maria Luz Sanz, l’art est une auberge espagnole

Peinture, sculpture, création de luminaires, collections de vêtements et autres textiles… Pour Maria Luz Sanz, l’art est un vaste champ qu’elle ne se lasse pas d’explorer et de défricher.

C’est depuis son atelier de Lège Cap-Ferret, où elle est installée depuis plus de 10 ans, que l’artiste réalise des aquarelles chatoyantes qu’elle agrémente de collages. Multi-technique, Maria Luz Sanz a su au fil des ans développer un style qui lui est propre qu’elle décline avec talent via différents supports. La peinture mais aussi les créations textiles.

C’est ainsi que son univers haut en couleurs se retrouve au cœur d’une collection de vêtements – qu’elle fabrique de A à Z, du dessin à la couture – et présentée le 24 juillet dernier à Cap Sittelle, au Cap-Ferret (1). Mais aussi sur des coussins, des sacs et autres pochettes. Ou encore des appliques!

En parallèle, la plasticienne réalise d’impressionnantes sculptures en fil de fer (visages expressifs, têtes d’animaux ou de poissons, phrases symboliques…) qu’elle soude elle-même à l’arc. Ce petit bout de femme au charmant accent espagnol ne semble jamais se lasser de s’attaquer à de nouveaux supports ou à tester de nouvelles techniques. Pour notre plus grand plaisir!

 

Pour découvrir son univers poétique et coloré, rendez-vous jusqu’au 16 août à la mairie annexe du Pyla (ouvert tous les jours de 10h30 à 13h et de 16h30 à 20h, nocturne le 14 août jusqu’à 22h) ou à son atelier de Lège, où elle reçoit sur rendez-vous (tel : 06.32.35.43.16.). Un petit aperçu de son travail ici.

(1) Elle y exposera de nouveau du 5 au 20 septembre 2015, vernissage le 5 à 18h.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *